Mythes et réalité sur la violence domestique à l'égard des femmes

Il existe divers idées préconçues, malentendus et idées fausses sur la violence domestique. Ces mythes influencent, sensiblement, la façon dont les victimes-survivantes sont perçues par la société, la réaction des personnes face à la violence domestique et l'interaction des victimes-survivantes avec le public. Si nous ne comprenons pas la réalité de la violence domestique, nous ne serons jamais en mesure de promouvoir une culture de tolérance zéro contre la violence domestique. Quelques mythes les plus répandus sont:


Mythes
Réalité
Une minorité de femmes sont abusées dans leur propre foyer
La violence domestique à l'encontre des femmes est très répandue
C'est une dispute domestique insolite
La violence domestique est un problème récurrent ; les victimes-survivantes sont violentées fréquemment
Elle doit l'avoir demandé ou le mérite
Personne ne 'mérite' ce type de traitement. Ces soi-disant 'provocations' ne justifient pas d'être abusés. Souvent elles sont violentées pour des raisons ridicules, il n'y a pas d'excuse d'exprimer sa colère en usant de violence
Elle doit aimer cela sinon elle partirait
Les femmes restent avec leur partenaire violent parce qu'elles trouvent très difficile de partir. La violence n'est pas une expérience agréable
Quitter le domicile conjugal est néfaste pour les enfants
Il est plus traumatisant pour les enfants de grandir dans un foyer violent
Tous les hommes violents viennent d'un milieu familial violent
C'est vrai pour certains hommes. Cependant beaucoup d'hommes violents ne viennent pas d'un milieu familial violent tandis que certains hommes venant de familles violentes n'abusent pas leur épouse
La violence existe dans les familles ouvrières uniquement
Les hommes de tous les milieux sociaux abusent leur partenaire. La violence domestique existe dans tous les milieux socio-économiques
Si une femme n'a pas de bleus cela implique qu'elle n'a pas été abusée. Elle ment
La violence domestique ne comprend pas les abus physiques uniquement. Il existe de nombreuses formes de violence qui ne laissent pas de marques physiques.

Les mythes et réalité les plus répandues sur la violence domestique